Aller au contenu principal

René Lapierre lauréat du Grand Prix du livre de Montréal

Publié le 22 novembre 2017 | Dernière mise à jour le 6 décembre 2017 à 09 h 36

Le poète a reçu cet honneur pour son recueil de poésie intitulé Les adieux.
 

Le poète, romancier et essayiste René Lapierre est le lauréat 2017 du Grand Prix du livre de Montréal. L’auteur s’est vu décerner cette récompense pour son ouvrage, Les adieux, publié aux éditions Les Herbes rouges.

Le jury du Grand Prix du livre de Montréal, dirigé par Catherine Mavrikakis, estime que l'œuvre de René Lapierre est « puissante, effrayante de beauté et surtout capable d'une grande hospitalité envers la vie ». Dans son 11e recueil de poésie, le poète réfléchit à deux questions : qu’est ce que l’amour et que fait-il de nous à la fin? À travers elles, il dresse un portrait saisissant du monde dans lequel nous vivons, en mêlant la grande et la petite histoire sur une période de 100 ans.

Recueil majeur, Les adieux « aux allures testamentaires, donne à voir l'existence et la traversée du temps avec une ampleur empreinte de ludisme et d'humour. C'est la fragile humanité qui est ici accueillie dans une écriture sans drame par laquelle la folie du monde contemporain est dénoncée », considère le jury, convaincu que ce livre « accompagnera les lecteurs longtemps ».

Les quatre autres finalistes en lice étaient : Marie-Claire Blais pour son roman Des chants pour Angel, Jacques Brault pour son essai Images à Mallarmé, Stéfanie Clermont pour son recueil de nouvelles Le jeu de la musique et Marie-Pascale Huglo pour son récit Montréal-Mirabel, lignes de séparation.

Décerné pour la première fois en 1965, le Grand Prix du livre de Montréal met de l’avant l’excellence en création littéraire et souligne le dynamisme du milieu montréalais de l’édition. Au total, plus de 200 ouvrages publiés à Montréal entre 1er septembre 2016 et le 31 août 2017 ont été soumis cette année au jury.

Retrouvez tous ces livres dans l’une des 45 bibliothèques de Montréal.