Aller au contenu principal

La création montréalaise à l’honneur

Publié le 19 décembre 2017 | Dernière mise à jour le 16 janvier 2018 à 15 h 07

Les lauréats 2017 des Prix Pierre-Ayot, Louis-Comtois, François-Houdé ainsi que du GRAND PRIX de la danse de Montréal sont maintenant connus.

Art contemporain,  métiers d’art, danse: quatre créateurs montréalais ont vu leur talent distingué par des prix prestigieux remis par la Ville de Montréal et ses partenaires, au cours des dernières semaines.

Une autre vision de la photographie

Le Prix Pierre-Ayot met de l’avant l'excellence de la nouvelle création en arts visuels à Montréal et, cette année, il a été attribué à l’artiste Celia Perrin Sidarous. Étroitement liée à la nature morte, sa pratique sort des sentiers battus en proposant la rencontre d’images et d’objets trouvés que l’artiste assemble à la manière d’un collage. Les membres du jury ont apprécié « la grande finesse de son approche », tant sur le plan de la composition savamment étudiée que du point de vue des dispositifs de présentation de ses œuvres.

En savoir plus sur les finalistes et la lauréate 2017 du Prix Pierre-Ayot.

Sobriété saisissante

Dessin, collage, photographie, texte, vidéo ou encore re-contextualisation d’objets trouvés. Sophie Jodoin a plusieurs cordes à son arc d’artiste contemporaine qu’elle actionne pour questionner les manifestations du féminin, de l’intime, de l’absence et du langage. Le jury 2017 du Prix Louis-Comtois a été saisi par ses œuvres d’une grande sobriété qui interrogent les régimes invisibles de pouvoir s'exerçant sur le corps des femmes, dans leur vie sociale et intime.

En savoir plus sur les finalistes et la lauréate 2017 du Prix Louis-Comtois.

Une joaillère à l’honneur

Le Prix François-Houdé, qui récompense depuis 22 ans les créateurs émergents en métiers d’art, a été décerné cette année à Magali Thibault Gobeil. Avec ses créations expérimentales, cette jeune joaillère  poursuit son envie de bousculer l’univers actuel du bijou. Sa démarche artistique laisse ainsi la part belle à l’expérimentation et s’articule autour d’une recherche de fluidité, dans les formes comme dans les couleurs. Le jury a notamment été séduit par son savoir-faire et sa vision originale de son art.

En savoir plus sur les finalistes et la lauréate 2017 du Prix François-Houdé.

Il mène la danse

Chorégraphe québécois parmi les plus connus et reconnus à l’international, Daniel Léveillé a remporté le GRAND PRIX de la danse de Montréal 2017. Le jury a honoré cet « artiste sans compromis qui possède une signature unique et dont la production se distingue par son intégrité » et a voulu souligner son apport au milieu de la danse et la longévité de sa carrière. En outre, le jury est très sensible au remarquable travail de soutien et de transmission qu’il accomplit avec sa compagnie, en accompagnant la démarche de plusieurs artistes dans la production et la diffusion de leurs œuvres.

En savoir plus sur le lauréat 2017 du GRAND PRIX de la danse de Montréal.