Projet MIL Montréal : dévoilement du concept de l’œuvre d’art public de la place centrale

Le Bureau d’art public en collaboration avec le Service de l'urbanisme et de la mobilité de la Ville de Montréal ont mené un concours afin de doter de la place centrale du projet MIL Montréal (site Outremont et ses abords) d’une œuvre d’art public. Le jury a retenu la proposition de l’artiste Patrick Bernatchez, une œuvre intitulée 29 • 53 (titre provisoire).

Concept de l’œuvre d’art public de la place centrale du projet MIL Montréal

Parmi 57 candidatures, le jury a évalué 4 propositions dont l’œuvre 29 • 53, choisie à l’unanimité par les membres du jury. Cette dernière sera érigée sur la place centrale du projet MIL Montréal, visant le redéveloppement de l’ancienne gare de triage d’Outremont et la requalification de ses abords. Le projet MIL Montréal inclut le nouveau campus scientifique de l’Université de Montréal (Campus MIL).

Par son échelle monumentale et sa localisation à l’intersection des axes structurants du nouveau quartier, l’œuvre agira comme repère urbain répondant à la fois à l’immensité du site et à l’échelle humaine de la place. Première des trois œuvres d’art du secteur, son caractère emblématique favorisera la mise en valeur des nouveaux lieux publics et du cadre bâti qui les entourent.

En savoir plus sur l’œuvre

Une œuvre emblématique

29 • 53 réfère à la durée moyenne d'une lunaison, soit l'intervalle entre deux nouvelles lunes, qui est de 29,53 jours. D’une hauteur de 21 mètres, l’œuvre possédera deux faces. La première reproduit la topographie précise d’une portion de la surface de la Lune. L’autre symbolise la face cachée de la Lune et accueille une paroi d'escalade. Les deux surfaces, chacune à leur manière, font écho à la conquête des territoires inspirée par le passé ferroviaire du site. Installée au courant de l’été 2019, l’œuvre soulignera également les 50 ans des premiers pas sur la Lune.

Située au cœur de la place centrale, cette installation contribuera à créer un sentiment d’appartenance pour les citoyens. Dans cet esprit, les 17 articles du Traité de l’espace de l’ONU (ratifié le 27 janvier 1967) seront inscrits à la base de l’œuvre, traité qui définit l’espace extra-atmosphérique incluant la Lune comme un lieu pacifique et collectif, de coopération et d’assistance mutuelle.

L’art public : un engagement durable

Réitérant son engagement à améliorer la qualité de vie des Montréalais, assurer le développement durable et économique, de même que le rayonnement international de la métropole, la Ville soutient la recherche et l’innovation en matière d’art public par le biais de ce projet novateur.

L’intégration de l’art public vise à contribuer à la qualité des aménagements réalisés et à faire des œuvres comme 29 • 53, des éléments identitaires et distinctifs dans le paysage montréalais.

En découvrir davantage sur le projet MIL Montréal

À propos de l’artiste

Au cours de la dernière décennie, la pratique artistique de Patrick Bernatchez s’articule autour de sujets de la mort et du temps, les piliers fondamentaux de son travail. Sa pratique multidisciplinaire touche le dessin, la gravure, la peinture, la photographie, le film, l’installation, la musique et le son. Son travail a fait l’objet d'expositions majeures au Casino du Luxembourg jusqu’au Musée d’art contemporain de Montréal, en passant par The Power Plant à Toronto et le Media Art Center Argos à Bruxelles.

Pour plus d’information sur l’artiste : http://www.patrickbernatchez.org/